Une initiative Logo Hospice Generale
Demain s’écrit aujourd’hui
-
Team SocialUP Youth

Au cœur de l’action

 Le mardi 25 septembre 2018, les stagiaires des départements de communication de l’Espace Entreprise se sont immergés dans les CAS (Centre d’action sociale) de Carouge et de Vernier.

CAS Carouge
CAS Vernier

 

 

 

Quelques chiffres

Actuellement, à Genève, il y a 15’000 dossiers dans les différents CAS, donc entre 23 et 25’000 personnes. Il y a, en moyenne, 1,7 personnes

par dossier. A Carouge, il y a environ 900 dossiers suivis. 40 % des bénéficiaires de l’ASOC (Action Sociale) cherchent de l’aide financière tandis que le 60 % demandent plutôt de l’aide administrative et l’insertion sociale ou professionnelle.

 

L’ASOC

L’Action SOCiale est une des aides qu’offre l’Hospice général. L’aide sociale est ouverte pour les personnes avec au minimum un permis B, elle est non remboursable et vise plusieurs objectifs qui sont de :

  • Garantir les moyens nécessaires pour satisfaire les besoins correspondants à un minimum vital social.
  • Favoriser la réintégration sociale et professionnelle des bénéficiaires afin de permettre leur retour à l’autonomie.
  • Aider au maintien ou à la reprise d’une activité lucrative.

 

Présentation des centres

Pour le centre d’action sociale à Carouge, nous avons rencontré 3 personnes dont Lionel Croenne (responsable d’unité), Judith Viranyi (assistante sociale), Vanessa Gilbert (assistante sociale).

De gauche à droite il y a Lionel, Judith et Vanessa

 

Après le discours de ces personnes-ci, nous avons visité le CAS de Carouge. De ce qui est pour Vernier, au centre d’action sociale, nous avons rencontré 8 personnes dont Philippe SPRAUEN (directeur adjoint), Herbert VELASQUEZ (assistant social), Laurence DEJEAN (assistant sociale), Sébastien PONCINI (assistant social), Paula CARVALHO MONTEIRO (secrétaire sociale), Vincent VOISARD (responsable d’unité), Katia TURDJMANN (responsable d’unité) et Saul BROSSARD (assistant social). Il y a 35 employés avec les stagiaires.

En haut depuis la gauche: Philippe, Paula, Vincent, Katia et en bas depuis la gauche: Sébastien, Laurence, Herbert, Saul

 

Problématique relevée

Nous avons relevé une problématique institutionnelle qui est le doublement du nombre de dossiers en 10 ans alors que l’effectif du personnel n’a pas changé. Est-ce que ça pourrait être un problème d’organisation ou de procédure ?